Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Monsieur Démasquez était venu avec une cage. Une cage en vitre transparent. Une espèce d’aquarium. Il a déposé la cage sur le bureau de la classe devant les élèves.

101_0025.JPG

 Il a ensuite enlever le voile noir qui recouvrait la cage et a demandé aux élèves si la cage est transparente ou opaque. Les élèves ont répondu qu’ils voyaient bien que la cage est transparente. Ensuite il a demandé si la cage contenait quelque choses oui ou non. Certains élèves ont répondu que la cage était évidemment vide comme un désert. Certains ont répondu que la cage n’était peut-être pas vide mais ne contenait pas ce que leurs yeux pouvaient voir. Parmi ceux là, le très brillant Jean-Paul Sincert, expliquait qu’il se pouvait que la cage soit remplie d’air. Peut-être aussi contenait-elle de minuscules pores par lesquels, et que tout en apparaissant impénétrable et isolé elle communiquait avec son monde extérieur. La cage qui nous apparaissait vide pouvait disait-il, être habitée par des êtres microscopiques invisibles de l’extérieur et par l’œil humain normal.

101_0029.JPG

 

Lorsque Monsieur Démasquez a demandé à Jean-Paul Sincert s’il avait une idée sur comment savoir si la cage est vide ou non, il a répondu qu’il n’avait aucune idée sur cette question. Monsieur Démasquez visiblement très content de l’esprit de Jean-Paul Sincert, le plus petit et le plus effacé de la classe, mais aussi le plus visible, a félicité mademoiselle Alternance, car pour lui, ce « roseau pensant » était la preuve qu’elle avait su au moins enseigné à voir clair. La philosophie disait-il alors, n’est pas très éloignée de la science. Monsieur Démasquez croyait-il en Dieu ? Ni la philosophie ni la science ne peuvent répondre à cette question. Personne ne peut y répondre.

 

101_0092.JPG

En tout cas ce jour là, il a dit que Dieu n’aime pas la nudité. Dieu aurait selon lui,  enveloppé toutes choses qu’il a créés dans un voile très épais pour éloigner et son intimité et son être véritable des regards et des langues qui détruisent tout. Comme la philosophie disait-il en demandant à mademoiselle la spécialiste de la redresser s’il s’inclinait et infléchissait à tort le sens de la philosophie, la science aussi aime déshabiller, dissiper le brouillard qui embrouillent le miroir de l’être.

 

101 0087

M. Démasquez a ouvert la cage et y a introduit un récipient rempli d’eau, un autre avec des morceaux de carotte, un autre avec un mélange de morceaux de chair de toutes sortes, un autre avec un morceau de métal et un autre avec de la cigüe. Ensuite il a refermé la cage. Il avait pesé tout cela au moins d’une balance. Il y avait en tout 3 kilogrammes de matières introduites dans la cage.

Sous les regards des élèves qui faisaient exactement 77 dans la classe, toute cette matière a disparu d’un seul coup, en l’espace de quelque secondes : trois secondes selon certains élèves et montres, d’autres quatre, d’autres cinq.

A la fin de l’expérience, mademoiselle Alternance a demandé s’il y a avait des questions.

 101_0093.JPG

 

Des questions il y en avait. Mais aucun élève ne douta du statut de monsieur Démasquez. A cette époque là les charlatans de toutes sortes faisaient légion à Pagaal, surtout à Guirore. La vie était devenue tellement dure que chacun pouvait apparaître comme un sauveur, même étant le plus démuni en or ou en diamant et surtout en imagination. Il suffisait d’être audacieux et de savoir profiter de la situation de faiblesse généralisée. C’est monsieur Démasquez qui avait convaincu Keynaak de mettre Goulmaam au Lycée de la vie. Un matin, alors qu’il allait en excursion dans la nature, monsieur Démasquez était passé par les enclos de Yokaam. Ce matin là, une vache venait de mourir dans l’enclos sans aucune cause apparente qui se fit voir la veille. Monsieur Démasquez avait alors ouvert la bouche de l’animal de laquelle sortait une abondante salive noirâtre. Trois jours après il est revenu aux enclos de Yokaam. Il avait fait plus de cent kilomètres pour tenir sa promesse. Il est venu avec un autre homme et ils ont vacciné tout le bétail sans rien demander. Qu’est-ce qu’il gagnait ainsi ? Peut-être qu’ils avaient gagné quelque chose avant de venir.

 

101_0032.JPG

Monsieur Démasquez n’était pas un charlatan, un homme qui sait parfaitement qu’il ne sait rien de ce qu’il prétend connaître et qui donc ne peut rien sur ce qu’il prétend pouvoir agir. A moins que la communauté internationale ne soit complice, il était un scientifique d’une renommée internationale. Les recherches de son équipe avait permis à l’humanité d’agir en bien comme en mal. Tous les élèves, même ceux qui ignoraient tout de son métier et de son grade, savaient que monsieur Démasquez n’était pas un docteur ès magie, mais un professeur ès sciences et arts de la vie à Guirore. Comme il est scientifique et ne veut pas être confondu avec n magicien ou un faiseur de miracles par une grâce qui échappe à son contrôle il vit la nécessité d’une explication rationnelle définitive ou provisoire.

 

thumbnailCAI4IFE4.jpg

-il nous faut expliquer rationnellement et objectivement ou au moins subjectivement ces faits que nous venons d’observer en attendant des confirmations, si vous refusez de me voir comme un magicien ou un organisateur de miracles en tout genre de miracles et si moi-même je me refuse de me mettre dans ces habits. Il se trouve que nous venons de prendre connaissance depuis trois 8 jours seulement, d’un être vivant assez particulier. Je ne vois pas pourquoi, mais mademoiselle Alternance qui fait partie de notre équipe a tenu à ce que ce spécimen vous soit exposé avant que vous n’entamiez le chapître sur la vie sociale.

100 7680

Quand il a fini de parler ainsi aux élèves mademoiselle Alternance a dit qu’il s’agissait de réfléchir sur ces faits durant les vacances de noël et de voir dans quelle mesure ils pouvaient avoir une relation avec la vie sociale. Les chercheurs de Pagaal n’ignoraient pas tout de cet être vivant qu’il avait mis en cage. Un être vivant aussi minuscule qu’un atome qui absorbe tous les atomes autour dans son espace…

Tag(s) : #UTOPIES ET MYTHES ET REALITES

Partager cet article

Repost 0