Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les castes existent toujours dans la société sénégalaise, mais elles ne sont plus sources d'exclusion et de frustration, comme dans le passé jusqu’en 1955. L’école occidentale, les religions révélées et l’esprit du capitalisme ont supprimé ou considérablement réduit les injustices sociales d’alors au profit de la société démocratique.

%%% Qu’est-ce qu’une caste ?

Une caste est un foyer, dont les membres sont socialement définis dès la naissance par un ensemble de caractères qui leur sont spécifiques et qui, compte tenu des qualités ou des défauts attachés à leur naissance et à leur éducation, sont considérés et doivent se considérer eux-mêmes comme étant supérieurs ou inférieurs et exclus de certaines activités, de certains droits, de certaines décisions, d’une certaine manière de vivre, etc. Certaines castes sont défavorisées et d'autres sont privilégiées par le système social qui les produit.

Quelques castes du Sénégal

Les griots constituent une caste comme les laobés, les forgerons, les bûcherons, les orfèvres et les cordonniers. Comme ces termes l'indiquent, à chaque caste correspondait un ensemble d’activités, de rôles sociaux, une condition économique, etc. Dans le royaume sérère du Sine, les gelwaar étaient destinés à gouverner la Cité.

La révolte de la caste des griots en 1955 à Ndiaganiao

En 1955, à Ndiaganiao au Sénégal, la caste des griots s’est révoltée pour réclamer son droit d’enterrer ses morts sous la terre et non dans des caves de baobab. Ils boycottèrent les funérailles des anciens qu’ils devaient rythmer par des sons de tambours et de chants. Ils eurent raison contre la société.

Les facteurs au service du changement révolutionnaire

L’école moderne occidentale et l'école coranique sont aujourd'hui ouvertes à tous au nom du droit universel des hommes aux études. L’anonymat des copies aux examens vise à supprimer la discrimination et à rassurer les candidats sur l’égalité de leurs droits et de leurs chances. La fonction publique et l'entreprise capitaliste définissent l'homme par sa qualification professionnelle. Les religions révélées enseignent que Dieu juge des intentions, des paroles et des actions individuelles. Un triomphe de la raison sur la force et de la démocratie sur la tyrannie

Ces changements historiques très répandus et facilement vérifiables prouvent que la société et l’homme sénégalais ont positivement évolué dans le sens de la reconnaissance de l’esprit des Droits universels de l’Homme et dans celui de la démocratie. Chacun naît toujours dans une caste, mais personne ne la porte plus comme un fardeau ou comme une récompense sans mérite.

funérailles traditionnelles d'un patriarche à Mbalakhat dans la commphoto prise le jeudi 23 juin 2011 devant l'Assemblée nationale du Sé
Tag(s) : #De la société et de l'homme au Sénégal dans l'histoire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :