Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le problème de la mendicité ne peut être ni un problème individuel concernant un seul sujet ou une seule société ou un seul Etat.Il est bien sûr, un problème que vivent concrètement des individus particuliers, des familles d'individus particuliers et des sociétés et des Etats paticuliers qui se gouvernent et gouvernent leur vie et leur espace de manière particulière pouvant toujours être opposée à une autre manière de voir le monde, la vie et les rapports entre les hommes et les peuples.

Concrètement donc, ce problème est un problème qui apparaît à un moment donné de l'histoire d'un homme ou d'un groupe d'hommes dans un espace naturel et à la fois dans un espace social dans lesquels se trouvent les germes qui conditionnent de manière favorable son apparition et son extension et son aggravation.

En ce sens,le problème de la mendicité peut être considéré comme un problème qui affectent des cibles particulières.

Mais si nous remontant en arrière,il est possible de douter que le problème de la mendicité et celui de la résolution soit celui d'un particulier...

La mendicité et la pauvreté sont inséparables même chez ceux qui au nom d'une certaine philosophie,peuvent donner tous leurs biens pour parcourir les rues des cités du monde ou les voies célestes pour implorer la générosité des citoyens de l'abondance infinie dans le ciel.

Or la pauvreté est nécessairement antérieure à la mendicité qui en est une conséquence.Pour savoir donc d'où vient la mendicité et savoir si elle est légitime et acceptable par le bon sens et la morale des mortelle ou devant Dieu,il faut se demander:la pauvreté est-elle un fait de nature ou un fait de l'histoire ou encore un fait des hommes ou un fait de Dieu?

 

 

 

 

 

La vie humaine est une lutte personnelle et collective entre la nature d'abord et l'homme et ensuite entre l'homme et la culture.

Cet enfant n'est aujourd'hui le seul au sénégal.Et ces enfants abandonnés par leurs parents et par leur société et par leur Etat et par delà ces lieux de résidence accidentels par tout l'humanité,n'existent pas seulement au Sénégal.On a promis de réduire la pauvreté d'au moins de sa moitié en 2015.Je voudrais bien y croire.Malheureusement la réalité actuelle qui gouveernent les hommes et les Etats ne m'autorise pas à croire à ce jour où la pauvreté diminuera de sa moitié de manière partout visible aujourd'hui sur la terre pourtant pleine de richesses de toutes sortes et plus qu'il n'est nécessaire pour  chaque homme pour satisfaire ses besoins naturels et même ses  vices. Je n'y crois pas parce que je crois être assez conscient maintenant de ce qu'est la vie et ce qu'est l'homme au sein de cette vie,tels qu'ils apparaissent en moi-même et tels qu'ils apparaissent en dehors de moi si j'ose regarder sans rien imager pour la vie ou pour l'homme quelque chose de plus beau qu'ils ne sauraient jamais être.

Vivre c'est toujours désirer.C'est donc dans son principe ultime l'expression d'un état d'insatisfaction...Et c'est aussi un point où philosophie et religion peuvent faire un parfait encore...Les religions ont clairement dit que l'homme est descendu sur terre parce qu'il n'était pas totalement satisfait de ce que Dieu lui avait donné dans le jardin de la fin ou de l'apaisement de tous les désirs sauf d'un seul,celui d'une "pomme".La science de Darwin évoque aussi dans son principe d'évolution du simple ou complexe ou encore du plus résistant ou moins résistant face aux  circonstances extérieures,dit également que la vie est par essence toujours tension vers un plus, toujours instinct naturel ou ambition consciente de plus d'être ou dans l'impossible d'un mieux être...

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :