Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

macky sall lewis lukens

Le président des Etats Unis, Barack Obama, écrit le Journal Le Soleil dans son Edition du mercredi 28 septembre, a adressé une correspondance à Macky Sall, quatrième président du Sénégal élu au deuxième tour par les urnes du scrutin du dimanche 25 mars 2012. Dans cette correspondance, le président américain « a indiqué que l’élection s’est déroulée de manière transparente et libre.»Il ajoute que « les résultats reflètent la volonté de la population sénégalaise.» « Vingt-quatre heures après la correspondance que le président des Etats unis a adressée à Macky Sall », c’est l’ambassadeur des USA, Lewis Lukens qui est reçu en audience par le quatrième président du Sénégal. Dans une intervention diffusée par une chaîne de télévision privée sénégalaise, l’ambassadeur, sans nier les appréciations du président américain, semble dire que l’environnement culturel sénégalais n’est pas encore au meilleur de ses états.

 

100 3544

 

En effet, selon l’ambassadeur qui s’exprimait hier soir mardi dans cette chaîne de télévision, « plus d’un million de jeunes âgés entre 18 et 24 ans ne sont pas inscrits sur les listes électorales parce qu’ils ne détiennent pas de carte d’identité ou de carte d’électeur.» Qu’est-ce que cela signifie ? La signification politique de ce constat dans un environnement qui se veut démocratique apparaît clairement quand on fait le rapport entre la population totale du Sénégal et le volume des inscrits sur les listes électorales pour l'élection présidentielle de 2012: une petite minorité de 2millions de citoyens élisent un président de la république pour 13 millions d’habitants!

 

 

 

 

La situation décrite par l’ambassadeur des Etats unis au Sénégal signifie que la qualité d’un environnement politique démocratique ne se mesure pas seulement à la manière dont les tenants du pouvoir sont installés au pouvoir ou au regard de la manière dont les décisions sont prises. Cette élection présidentielle du 25 mars 2012 au Sénégal, est en théorie et dans les faits, l’expression de la domination du plus grand nombre par le plus petit nombre.Quelles sont les caractéristiques de ce plus grand nombre et quelles sont celles du plus petit nombre qui excerce le pouvoir politique et les autres pouvoirs afférents? La démocratie se définit comme le gouvernement du peuple par le peuple. Il ya donc un vrai problème et quelque part l’Etat sénégalais est responsable selon l’ambassadeur qui estime que la rectification de cette situation anormale et injuste devrait faire partie aussi des priorités politiques de Macky Sall. Il a suggéré sinon recommandé au nouveau président de de remédier au plus vite à cette situation avant les élections législatives prévues au mois de juin 2012.

 

100_3544.JPG

La démocratie c’est le jeu politique des citoyens libres pensant et agissant par choix en suivant leur conscience politique .Or, comme on ne naît pas citoyen ni avec la conscience politique qui apparaît dans l’histoire avec la nécessité du choix  dans les situations qui impliquent la vie personnelle ou sociale, il faut une éducation et une formation continues sur toute l’étendue du territoire pour intégrer les lettrés et les non lettrés, les riches et les pauvres dans le même champ de jeu. La démocratie n’est pas seulement l’affaire des riches et des intellectuels ou des universitaires. Malheureusement, l’argent et les savoirs dits « rationnels » sont devenus aujourd’hui les moyens les plus efficaces pour s’accaparer du droit de gouverner et d’élire. Par l’argent et par les idées, une minorité entraine des millions et des millions de pauvres et d’ignorants dans des combats dont ils ne comprennent pas toujours les enjeux et qui se réveillent toujours dans la déception et le remords.


 

Tag(s) : #De la société et de l'homme au Sénégal dans l'histoire

Partager cet article

Repost 0