Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

    Du préscolaire jusqu'à l'université, le système éducati et depuis de longues années,traverse une crise multidimensionnelle qui est observable par tous,de l'intérieur comme de l'extérieur.L'aspect le plus visible de cette crise est la perturbation annuelle du cours normal dex enseignements par des grèves dont les revendications ne sont jamais apparemment assez satisfaites pour une longue durée.L'autre preuve matérielle de cette crise, c'est la qualité de l'enseignement,la qualité donc des divers  produits de l'école et de l'unviersité sénégalaise.A un certain niveau, si les enseignants ne sont pas qualifiés, leur déficit professionnel peut avoir des impacts négatifs sur les apprenants s'ils n'ont pas un encadrement de proximité.Très hautement qualifiés aussi mais aucun patriotisme,sans aucun engagement citoyen à servir la nation en lui demandant sans contrainte mais par devoir de les mettre dans les meilleurs conditions objectivement concevables et réalisables,la crise sera toujours actuelle et pleine de conséquences dont la plus dramatique serait le manque de confiance à toutes les expertises délivrées par les diverses institutions du système éducatif.La décision du conseil constitutionnel sénégalais concernant la validité de la candidature du président sortant Abdoulaye Wade pour un troisième mandat présidentielle en 2012,est dernière et très tirste preuve de ce manque de confiance du citoyen sénégalais et même de ses gouvernants,à l'égard de sa propre école, de sa propre université.L'échec de l'école c'est l'échec de la libération,de l'indépendance  et c'est l'échec du développement.L'échec de l'école c'est l'échec de l'avenir car c'est cet échec dans la formation intellectuelle, professionnelle,citoyenne, morale et éthique qui est en grande partie responsable du taux de chômage qui frapper la jeunesse du pays et qui posera un sérieux problème à tout président car il n'est pas possible de créer du travail pour celui qui n'a jamais appris à concevoir et à réaliser quelque chose de sérieux.
 
Les Enseignants de Benno Book Yaakaar ( EBBY) sont des enseignants engagés politiquement et qui militent tous dans les parti politiques et dans les mouvements citoyens qui veulent achever le renversement du système d'Abdoulaye Wade accusé d'avoir aggravé le mal de l'école sénégalaise par des recrutements non orthodoxes d'enseignants pas du tout qualifiés à cette tâche.Il y a, selon les différents syndicats qui ont fait le constat, des enseignants qui enseignent sans avoir ni le niveau de formation intellectuel de base, ni la formation professionnelle au métier."certains ne savent même pas conjuguer un verbe du premier groupe au présent de l'indicatif !"
Pour arrêter ce malaise ,les enseignants de BBY demandent aux syndicats en grève depuis le mois de décembre 2012 jusqu'à aujourd'hui vendredi 17 mars,d' "arrêter la grève et d'aller voter pour Macky Sall" au second tour de la présidentielle prévue le dimanche 25 mars prochain.Seront-ils entendus par tous les concernés que sont les enseignants et les familles des élèves et étudiants victimes du sabotage organisé par le système de Wade dont l'artisan en chef est le ministre Kalidou Diallo?
En tout cas le corps des enseignants est un corps électoral non négligeable,par son volume  mais aussi par sa fonction dans l'Etat.
Tag(s) : #De la société et de l'homme au Sénégal dans l'histoire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :