Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

100_3098.JPG

Il ne peut pas y avoir de démocratie quand le groupe social qu’on désigne sous le nom de peuple n’est pas divisé puisque la démocratie en tant que méthode ou technologie de communication de masse en vue prendre une décision, cherche à établir une majorité. A côté de la majorité il y a une minorité et peut-être un moyen terme.

 

 

 

 

Penser la démocratie, l’élection, le vote et la majorité, c’est penser la division dans le groupe social. Cette division peut être pensée au niveau macroscopique et impersonnel de l’institution sociale et au niveau microscopique des individus. Au niveau institutionnel, le groupe social est considéré comme une source, une instance qui produit des objets matériels et immatériels, des modèles, des comportements, des valeurs qui sont censés convenir sinon contenir tous les membres et l’institution en équilibre.

 

 

 

 

 

Nous dirons que le groupe social est divisé lorsque ses valeurs ou ses modèles n’ont plus une seule et unique mesure. Il y a division dans l’institution sociale ou plus proprement dans les produits de l’institution sociale, lorsque par exemple la une loi n’a plus la même signification, le même impact, la même valeur pour les individus. Par exemple encore, lorsque ce qui est dit beau est en même temps qualifié de laid, lorsque ce qui est qualifié de juste est vu comme injuste. Une telle division cette indétermination, ou la relative indétermination des valeurs des modèles et des comportements proposés n’est possible que si les individus auxquels ils sont destinés sont divisés.

 

 

 

 

 

 

La division au niveau individuelle, c’est lorsque le corps sent une même chose à la fois agréable et désagréable dans le même moment ou en des moments différents. La division au niveau individuelle, c’est lorsque le doute s’installe, lorsque l’évidence n’est plus garantie, quand on hésite entre une proposition contre une autre, entre un objet et une autre. La division au niveau de l’individu comme au niveau de l’institution sociale en tant que source de contrôle et d’orientation des acteurs dans le monde des objets physiques et métaphysiques, c’est donc quand l’institution ou les individus ne sont plus en mesure de déterminer sans aucune hésitation la direction ou la mesure à prendre dans une situation théorique ou pratique donnée.

 

 

 

 

 

 

La démocratie c’est la prolifération des directions, des objets, des valeurs, des significations, des moyens, des manières, des intentions, des buts et des fins poursuivies par l’institution sociale et par ses agents.

 

 

 

 

 

Il nous faut chercher ou imaginer les causes de cette dispersion et de cette incertitude dans la groupe social et dans la vie des individus.

Tag(s) : #CULTURE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :