Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

La crise qui secoue aujourd’hui l’homme et l’Etat de Pagaal, notamment ici à Yokaam, n’est pas avant tout une crise économique. Son aspect économique est sans doute le plus visible et le plus ressenti ou le plus exprimé, mais il n’est pas pour autant la racine principale des souffrances de l’homme sur cette terre où pourtant, il est descendu en toute liberté pour y retrouver son bien. Un bien qu’il vit et conçu clairement et choisi comme bien ultime dans le jardin céleste du Grand Architecte.



Pour nous autres saltiguis de Yokaam, chaque âme sortant de Dieu et voulant se faire homme sur la terre,séjourne dans le jardin céleste de Dieu. Les temps de ce séjour sont ceux que nous appelons les temps de la Transparence et des choix existentiels.



Durant cette période de son existence où les âmes en projet d’humanisation s’instruisent de toute chose nécessairement à leur existence future dans le monde de la terrestre qui correspond aux temps du brouillard, chaque âme définit son projet existentiel ou son projet d’être humain. Il n’y a pas de supériorité du bien sur le mal. Tous les choix et les projets sont légitimes car autour du Grand Architecte, le principe existentiel fondamental est la liberté.


Durant les temps de la transparence, chaque a contemplé le bien et a contemplé le mal en soi et dans toutes leurs formes particulières et chaque âme en même conçu d’autres que le Grand Architecte n’avait pas totalement mis en évidence dans le jardin des choix.



Au terme de cette période, chaque âme ayant terminé son instruction et ayant fini de déterminer son choix irrévocable parmi les biens déjà conçus par Dieu ou conçus par elle-même en toute liberté,vient au près du Grand Architecte avec son bien ultime.

Chacune de ces âmes candidate au projet d'humannisation promet au Grand Architecte de revenir vers lui après son séjour dans le nouveau monde de la terre avec ce même bien.C'est ce retour qui confirme son essence et son humanité et qui l'élève au rang immortel.

Après avoir ce bien dans le jardin où chaque âme trouve sa satisfaction par un bien créé par Dieu ou par elle-même, vient présenter ce bien au Grand Architecte.Celui-ci prend le bien dans sa main droite et puis dans sa main gauche et prend en même temmps les empreintes indélébiles de ce bien qui sont en même tammps les empreintes de l'humanité de l'âme.Le Grand Architecte remet le bien à l’âme qui confirme son choix existentiel.


Après cela, l’âme jette le bien en destination de la terre.Une fois que ce bien descend sur la terre, l'âme entame son voayge du ciel vers la terre car malgré les biens du ciel,l'âme dont le bien suprême est descendu sur le terre ne peut plus vivre en repos dans le ciel.Toute âme ayant déjà fait son choix existentiel est condamnée à poursuivre ce bien.



Voilà ce que nous pensons de notre présence sur terre .



Les perturbations du monde naturel comme celles qui secouent surtout le monde des hommes, sont des perturbations dues à la séparation des âmes en quête d'humanité de leur bien originel.Vivre ce n'est rien d'autre que de rechercher dans le monde terrestre ce qui fut authentiquement à nous dans le jardin céleste.Le paradis, le salut, c'est quand l'âme retrouve ce bien sur terre et s'enveloppe dans ce bien comme un cadavre dans un linceuil.


Lorsque l'âme s'enveloppe de ce bien,elle retrouve ses ailes et s'envole vers le ciel,où en tant qu'âme réconciliée avec elle-même et donc absolument satisfaite,elle devient totalement identique à Dieu et entre dans son corps sous la forme d'un nom,celui de son bien.Ce sont ces âmes d'hommes rassasiées que nous appelons Pangools.Ce sont ces âmes qui informent les hommes encore non rassasiés sur terre, de ce qu'ils ne savent pas.Ce sont ces âmes nées dans la Transparence et qui sont retournées dans la Transparence qui sont nos intermédiaires entre Dieu.


La première et la vraie source des crises qui tourmentent la vie humaine sur terre est dans l’oubli de ce choix existentiel qui fut à l’origine fait sans concertation entre les âmes, puisque chaque âme était alors dans la pure solitude existentielle. Bien sûre que chaque âme savait que d’autres âmes et d’autres choix étaient possibles et légitimes.Mais au Temps de la Transparence,la concertation  n'existait pas encore entre les âmes.Les âmes vivaient alors dans des bulles transparentes depuis lesquelles chacune entendait,voyait,dialoguait avec Dieu et allait vers lui et revenait dans sa bulle,mais ne voyait pas les autres âmes.

 

C’est cet oubli de soi et de son bien authentique qui est le père de tous les maux dont l’homme souffre sur terre,dans sa solitude et dans les assemblées.C'est cet oubli qui est la plus grande menace qui pèse sur l'homme sur terre.C'est cet oubli de soit qui induit la peur et la confusion et l'incertitude et les tâtonnements et les faux diagnostics et les faux remèdes.L'homme sur terre ne sait plus ce qu'il veut.Il veut tout sur terre,certains veulent même être les maîtres et les propriétaires exclusifs de la terre.


Or le Grand Architecte est bien clair:à chaque âme un seul et unique bien même si elle peut s'entourer ou poursuivre sur terre tous les biens déjà existant ou d'autres possibles.Ne sachant plus qui il est ou ce qu'il est venu chercher en toute liberté sur terre,l'homme est devenu insatiable car pour satisfaire une bête ou une vie de raison, il faut savoir ce qu'elle veut.Il croit qu'il veut une orange et trouve que l'orange est salée sitôt qu'il en consomme une tranche pour demander une pomme.

Insatisfait de lui,l'homme ne peut être qu'insatisfait de l'autre et de la terre.Il croit que Dieu l'a jeté dans ces terres comme on jette un prisonnier dans une cellule.Il croit que l'autre homme est celui qui veut l'a privé de son bien.Il croit que la terre est non pas un environnement d'abondance de biens pour la satisfaction de tous,mais un lieu de tortures pour de grands criminels.

C’est l'oubli de l'essence du monde,de celle de la vie qui est la cause principale de la prolifération des armes de toutes sortes et notamment de la nucléarisation de la terre dont tremble aujourd'hui aussi bien les peuples du monde que  leurs princes.

Le processus de l'oubli est installé en l'homme depuis le moment qu'il a entamé sa descente sur terre puisqu'entre le ciel et la terre, il y a un espace immense espace noir de brouillard plein de virus et d'autres germes qui affectent la conscience ou l'âme en transmigration vers la terre.Cet espace ne s'éclaircit qu'au moment de la remontée de l'âme qui s'est retrouvée face à elle-même sur la terre.Le brouillard est plus épais sur la terre car elle se condense et s'épaissait lorsqu'il arrive sur la terre.

Ne se sentant point en sécurité sur terre parce qu'ignorant tout de sa raison d'être dans cet espace, et ignorant ce qu'il a toujours voulu et choisi et qui conditionne sa satité et son salut,ignorant tout du monde et de lui-même et de ses semblables,l'homme vit dans une angoisse existentielle perpétuelle et toutes ses actions sont dues à cette angoisse à cette peur de soi-même et des autres et de la nature qui perturbe ses jours et ses nuits.

La solution qu'il s'est trouvée?S'armer et faire la guerre alors que le Grand Architecte est clair:A chaque âme son bien dans la masse des bien et l'ensemble des biens doivent servirent à bâtir le monde de la terre pour la satisfaction des hommes et celle de Dieu.Car au lieu que Dieu attende des âmes pour les calciner,il n'attend que chaque âme revienne avec sa pleine satisfaction.

Ainsi donc,pour désarmer l'homme sur terre,il faut donc supprimer la peur et avant cela les menaces qui pèsent sur lui. Des menaces réelles et des menaces imaginaires s'il est vrai que toute arme naturelle ou artificielle existe à la suite d’une peur qui prend son origine dans la prise de conscience spontanée ou réfléchie de l’existence d’une menace actuelle ou virtuelle.



Pour que le désarmement de l’homme soit possible ,effectif,rationnel et légitime,aussi bien au niveau des individus que des Etats, il faudrait commencer par supprimer la peur et donc toutes les sortes de menaces qui aujourd’hui plongent l’homme dans un univers de cauchemars et le mettent dans une attitude hyper défensive, d'agressivité,de violence et de vengence contre des ennemis réels ou fictifs qui ne sont que les enfants d'un esprit, d'une âme et d'un corps et d'un coeur malade sur terre.
 


Mais où est la menace?

La pauvreté et la faim sont entre mille autres exemples, des menaces dont tous les hommes et tous les peuples savent ce qu’elles signifient, même s’ils ne les vivent pas.
Il faudrait donc savoir si la menace de pauvreté et de la faim et la peur qu’elle induit dans la vie humaine peut-être complètement éradiquée de la terre. Cette première étape dans la phase du projet de désarmement de la terre est nécessaire.

Elle est nécessaire car, le riche est plus sensible à la pauvreté et à la faim que celui qui est déjà dans la pauvreté et dans la faim. C’est pourquoi le riche ne cédera devant aucune morale pour céder ce qu’il détient de manière droite ou de manière maladroite. De même, tant que celui qui a faim saura qu’il existe à manger et à boire sur la terre pour tous et que certains se sont appropriés plus de terres,d'océans et de fruits et d'autres biens de de la terre que la nature leur autorise d’en avoir, même s’il les a gagnés par la sueur, il ira par tous les moyens reprendre sa part de ces fruits usurpés. De même , tant que le détenteur des fruits aura cette peur viscérale de la pauvreté pour avoir été accoutumé aux délices de l’abondance, il n’hésitera pas au nom d’une quelconque morale à s’armer jusqu’aux dents pour éliminer tout ce qui rôderait autour de sa mine d’or ou de pétrole ou de diamant ou de son océan.

 

 

Ce n’est pas une utopie, mais une menace virtuelle :Demain, quelque part dans le monde, une femme voudra mettre un enfant dans le monde mais cet enfant trouvera que chaque grain de la terre du monde est déjà occupé et qu’il n’a plus le droit de naître.

Tag(s) : #UTOPIES ET MYTHES ET REALITES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :